Canal carpien : Complications

Complications spécifiques à la chirurgie du syndrome du canal carpien

Les complications spécifiques au syndrome du canal carpien : certains troubles sensitifs peuvent perdurer et 3 possibilités peuvent alors être évoquées et seront discutées avec le chirurgien souvent avec l’aide d’un électromyogramme de contrôle :

  • une ouverture incomplète du canal carpien nécessitant une reprise chirurgicale,
  • une lésion neurologique associée (une compression nerveuse au niveau du coude ou au niveau de la colonne cervicale, diabète)
  • soit une lésion du nerf médian (exceptionnel).

La récidive précoce ou tardive est possible mais rare.
Un canal carpien est souvent associé à des doigts à ressaut. Il n’est pas rare que ce type de pathologie soit révélé par la chirurgie du syndrome du canal carpien.

Complications générales pour tout acte de chirurgie du membre supérieur :

Comme pour toute chirurgie, il existe un risque d’hématome qui se résorbe en règle générale tout seul. Il peut exceptionnellement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.

L’algodystrophie ou syndrome douloureux régional complexe (SDRC) est un phénomène douloureux inflammatoire encore mal compris. Elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois voire des années entraînant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, un bilan complémentaire et parfois une prise en charge spécifique de la douleur (centre anti-douleur). Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.

Plus rarement, l’infection profonde est exceptionnelle. Elle peut nécessiter une nouvelle chirurgie et un traitement prolongé par antibiotiques. Il vous est interdit de fumer pendant la période de cicatrisation, le tabagisme augmentant de manière significative le taux d’infection.

Une atteinte nerveuse du nerf médian (pris dans un tissu fibreux cicatriciel ou exceptionnellement section de celui-ci) est rare.Par contre, une sensation amoindrie ou une hypersensibilité transitoire sur un des doigts concernés peut être observée.

La cicatrice peut rester gonflée et sensible pendant plusieurs semaines avec douleur à l’appui sur la paume.
Une raideur temporaire peut être observée et peut justifier une rééducation complémentaire. La force reste souvent limitée pendant plusieurs mois et parfois de manière définitive.

 

La liste n’est pas exhaustive et une complication particulièrement exceptionnelle peut survenir, liée à l’état local ou à une variabilité technique.
Toutes les complications ne peuvent être précisées.

L’équipe du Centre de la main Orléans Val de Loire vous souhaite un prompt rétablissement.

 

 

Dernière mise à jour faite le : 29/06/2015

Nous écrire

Vous souhaitez avoir un rendez vous pour un avis secondaire ou nous faire parvenir des documents vous concernant?
N'hésitez pas à contacter le secrétariat par téléphone au 02.38.79.61.99 ou grâce à notre formulaire de contact :


OuiNon

captcha